ZigaForm version 5.7.6

Le Service de Nettoyage

Aspects essentiels d’un environnement de travail sain et en conformité avec les normes d’hygiène, les services de nettoyage des locaux s’adressent principalement aux entreprises du secteur tertiaire et regroupent deux grandes familles de prestations : les tâches courantes et les travaux spéciaux.

A qui s’adressent les services de nettoyage ?

Il s’agit principalement d’effectuer un travail d’entretien, de nettoyage et de remise en état des parties communes. Ces services de nettoyage concernent les entreprises du secteur tertiaire telles que :

  • Les bureaux
  • Les locaux administratifs
  • Les infrastructures sportives
  • Les centres commerciaux…

… ainsi que les collectivités publiques, locales et régionales, comme les écoles ou les crèches.

Les opérations courantes de nettoyage

Le cycle courant de nettoyage des locaux et des infrastructures professionnelles comprend un certain nombre d’opérations basiques telles que :

  • L’aspiration des saletés et détritus
  • L’époussetage des meubles, des écrans de PC
  • Le nettoyage des sols des maisons
  • Le vidage des poubelles et le remplacement des sacs dans les bureaux et industries
  • La mise en propreté et la désinfection des sanitaires, des surfaces et des sols
  • Le nettoyage des conduits d’aération
  • L’entretien des murs
  • L’entretien et la désinfection des parties communes : salles de réunions, salle de pause, cafétéria… Pour cela, différentes sortes de matériels sont utilisées : des plus classiques (aspirateurs, chiffons…) aux plus spécialisées (auto-laveuses, brosses…).  

Services de nettoyage : les travaux spéciaux

Ils font partie d’un deuxième niveau de nettoyage, plus en détail, qui prend en compte les spécificités de chaque infrastructure.

Les tâches effectuées sont principalement :

  • Le nettoyage et séchage des vitres
  • L’entretien des espaces verts : cela comprend le ramassage des déchets et débris de papiers, de verre…
  • Le ravalement des façades : il est assuré par des entreprises spécialisées qui travaillent notamment avec des nettoyeurs haute pression propulsant du sable.
  • La remise en état des sols (dégraissage des tâches, décapage, lustrage, cristallisation…).

Sur ce dernier point, en fonction de la taille des locaux et de la surface au sol, l’équipement pourra varier d’une entreprise à l’autre. Par exemple, pour l’entretien des sols d’un centre commercial de grande taille, le personnel dispose de monobrosses dites THV (Très Haute Vitesse). Ces travaux nécessitent des dépenses supplémentaires. Comparez-les, prestataire par prestataire, à réception des que vous avez demandés.

LE NETTOYAGE DE FIN DE CHANTIER

Nettoyage de locaux

Nettoyage de fin de chantier : fonctionnement et prix

Les entreprises qui interviennent dans les chantiers de construction ou de rénovation ont l’obligation par contrat de rendre les lieux propres après leur intervention. Ultime phase du travail précédant la fin d’un chantier, le nettoyage n’est pourtant pas leur métier. Des sociétés de nettoyage se sont spécialisées dans le nettoyage de chantier, une activité qui est parfois au cœur de litiges lorsque plusieurs prestataires travaillent sur le même site.

Nettoyage de chantier : les principales tâches

Gravats, résidus de résine, traces de ciments, sciures de bois et autres salissures doivent être nettoyés avant la livraison d’un local, d’un bâtiment ou d’un appartement. Ils peuvent être effectués en fin de chantier ou en cours de travaux si plusieurs corps de métier (maçon, peintre…) doivent se succéder.

Pour cela, les entreprises de nettoyage de chantiers interviennent à différents niveaux :

  • L’élimination et le retrait des éléments résiduels du travail des ouvriers (gravats, pierre, ciment, traces de colles, chutes de bois ou de PVC…)
  • La remise en état des sols. Ils font l’objet d’un nettoyage en profondeur à l’aide de monobrosses, d’autolaveuses ou simplement par lavage humide.
  • Le nettoyage, le grattage, le dégraissage et le lustrage méticuleux des parties vitrées
  • L’aspiration, la mise en propreté des conduits d’aération qui ont pu être bouchés par les particules de plâtre, de ciment ou encore de bois.
  • L’aération du bâtiment, l’évacuation des odeurs de matériaux, la désinfection de l’air.
  • Que dit la loi en matière de nettoyage de chantier ?
  • La Norme (§) regroupe un ensemble de clauses administratives de référence pour les marchés de travaux privés de bâtiment. Elle dit en substance :
  • « Chaque entrepreneur, après intervention en un lieu donné, doit laisser l’emplacement propre et libre de tout déchet. L’entrepreneur qui lui succède est en droit d’exiger cet état de propreté avant d’entreprendre ses travaux (…) Chaque entrepreneur aura la charge de procéder au nettoyage de ses propres ouvrages même si les documents du marché attribuent le nettoyage du chantier à un lot déterminé. »
  • Plusieurs intervenant sont donc concernés par le nettoyage après chantier, depuis les entreprises des différents corps d’état officiant sur le chantier jusqu’au maître d’ouvrage qui doit se charger du nettoyage de mise en service.

Le nettoyage des chantiers, la question du coût et du prestataire

Le nettoyage des chantiers fait l’objet d’une spécialisation de la part des prestataires qui ont les connaissances techniques et le matériel adapté à ce type de travaux de remises en état.

Le choix du prestataire revient :

Soit au donneur d’ordre

Soit aux entreprises elles-mêmes

Dans le premier cas, le maître d’ouvrage en faisant appel à une société de nettoyage au fur et à mesure de l’avancement du chantier fera des économies :

Sur le coût du nettoyage de mise en service qui sera inutile ou peu important

Sur le budget alloué au nettoyage : le nettoyage de mise en service n’est pas inclus dans le coût de la construction. Le nettoyage de chantier est intégré dans le cahier des charges des travaux et reporté sur la facture.

Dans le deuxième cas de figure, l’entreprise du bâtiment bénéficiera d’un chantier propre à tout moment et évitera :

  • Les litiges avec les autres corps d’état
  • Les litiges avec les sous-traitants
  • Le risque de dégradation des travaux à cause de la méconnaissance des produits ou techniques de nettoyage, inadaptés aux supports.